Faire progresser les droits des apprentis!

Aujourd’hui, lors d’une conférence de presse, la JSS a présenté sa campagne nationale pour les droits des apprentis. Durant son Assemblée Annuelle, fin mars 2015, la JSS a adopté un papier de position détaillé sur le sujet. La JSS veut mettre à l’agenda politique les revendications de plus de protection, de meilleures conditions de travail et de la possibilité de participer aux décisions.

Dans son papier de position: « Plus de démocratie: le chemin pour une meilleure formation professionnelle.  » la JSS est claire, agir pour la formation professionnelle est nécessaire. La JSS revendique en particulier un meilleur contrôle de l’apprentissage par les cantons, un salaire minimum pour les apprentis et les stagiaires, le droit à l’emploi après sa formation et au moins 2 heures rémunérées par semaine à travailler pour ses cours de l’école professionnelle.  » Les politiques passent sous silence l’absence de démocratie et le manque de protection pour les apprentis.  » déclare Fabian Molina prédisent des JSS. « Depuis l’introduction de la loi sur la formation professionnelle, il y a plus d’une décennie, plus rien n’a été fait pour les intérêts et la protection des apprentis.  »

« Au cours des prochains mois, la JSS, en collaboration avec ses sections cantonales et régionales récoltera dans les écoles professionnelles 25’000 signatures et ainsi ses revendications seront portées sur le devant de la scène politique.  » a expliqué la vice-président de la JSS Hanna Bay à la conférence de presse. Sous www.fight-for-your-rights.ch, vous pouvez suivre les progrès de la campagne et commander du matériel.

Sandra Achermann, Yoann Péclard et Marcel Molard, ont tous les trois effectué un apprentissage et relaté leurs expériences à la conférence de presse. Leurs déclarations démontrent clairement qu’une lutte pour réformer la formation professionnelle est urgente.

Les commentaires sont fermés.